LES AILES DE SILIGI
LES AILES DE SILIGI

Liens utiles

<< Nouvelle zone de texte >>

Nouvel article sur Blog du GAMS

Bonne nouvelle : les pratiques évoluent dans la communauté Massaï

by Isabelle GILLETTE-FAYE, Directrice Générale GAMS

Dans la culture Massaï, les mutilations génitales féminines (MGF) sont considérées comme un rite de passage à l’âge adulte et leur pratique est courante.

Lorsqu’elle a atteint l’âge fatidique de 7 ans, celle qui deviendra la Dre Kakenya Ntaiya a réussi à négocier avec son père : elle accepterait d’être mutilée seulement en l’échange de la permission de retourner à l’école. Son père a accepté et Ntaiya a finalement obtenu un doctorat en sciences de l’éducation.

Ce diplôme lui a permis de fonder une école et cette fois encore, elle pose des conditions quand il s’agit d’inscrire des élèves féminines : aucune fille ne sera mutilée, et aucune ne sera mariée avant d’avoir terminé ses études secondaires. A force de dialogue et de pédagogie, elle arrive à rallier les parents à sa cause.

Grâce à un travail de sensibilisation et au développement de pratiques alternatives, les taux de MGF ont baissé au Kenya. Elles sont peu à peu remplacées par un autre type de rite de passage, où les jeunes filles reçoivent des cadeaux et apprennent des danses, des chants et leur futur rôle de femme. Espérons que cette évolution vers des rites de passage qui respectent l’intégrité et la santé des filles se répande dans d’autres cultures.

Traduction en français et synthèse Pauline ARRIGHI, pour la Fédération nationale GAMS http://www.federationgams.org

Source : https://www.globalcitizen.org/en/content/good-news-how-fgm-practices-are-changing-among-the/

 

https://gamsfrance.wordpress.com/2015/06/25/vacances-dete-et-risques-dexcision-une-fiche-reflexe/
 Nouvel article sur Blog du GAMS    
    
    
Vacances d’été et risques d’excision ! Une fiche réflexe !
by Isabelle GILLETTE-FAYE, Directrice Générale GAMS

Chaque été, des milliers de petites filles et d’adolescentes issues des migrations retournent dans les pays d’origine de leurs parents pour les vacances. Elles peuvent y subir une mutilation sexuelle féminine. Celle-ci peut être l’expression d’une volonté des parents, qui en ont fait l’objectif du voyage ou bien être perpétrée malgré leur opposition, en raison de la pression du contexte local, ou bien encore en leur absence.

Une vigilance particulière doit donc s’exercer avant les départs en vacances. Comment ? Que faire en cas de doute? La fiche réflexe qu’Excision, parlons-en! et ses adhérents, dont la Fédération GAMS, co-fondatrice, ont préparée répond à ces questions pour que tout professionnel en situation d’éviter le pire  puisse agir.

N’hésitez pas à la diffuser sur votre site internet et dans vos réseaux.

Retrouvez-la en format PDF  : 2015-05-13 - Fiche EPE - prevention-vacancescolaires. FINALE

Et sur le site d'Excision, parlons-en http://www.excisionparlonsen.org/fiche-reflexe-prevenir-les-risques-dexcision-avant-les-vacances-scolaires/

<< Nouvelle zone de texte >>

Afin de continuer ce combat solidaire et militant contre les violences faites aux femmes, LES AILES DE SILIGI vous propose une sélection de liens susceptibles de vous intéresser:

 

 

ON EST TOUJOURS PLUS FORT ENSEMBLE

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© AILES DE SILIGI

Pour nous trouver :

AILES DE SILIGI
19 rue André Chamson

13003 Marseilles

 

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !